Raki_en_regate__Tour_du_Morbihan_2008_.jpgRAKI a été construit à la Rochelle durant l’hiver 1965-1966. Après deux prototypes (« Calvados » un peu plus court et « Armagnac » moins lesté), RAKI est le premier Armagnac de série. Ses deux premiers propriétaires étaient le Dr Montaubin, régatier rochelais et Jean-Claude Arié, patron du chantier Arié-Vernazza.

RAKI s’imposa dès la première saison en remportant plusieurs courses dont la Coupe de l’Atlantique (coupe des 18 Pieds). La presse nautique contribua à façonner la légende en publiant de copieux articles sur RAKI insistant sur le triptyque qui fait l’originalité du bateau : volumineux, rapide et abordable.

« C’est un gros bateau, construit en contreplaqué sur une coque à deux bouchains, à franc-bord généreux, avec une carène, par contre, très fine de lignes. » (Bateaux, octobre 1966).

« L’Armagnac est incontestablement un bateau très réussi, sans doute l’une des plus intéressantes créations de ces dix dernières années. C’est un exemple presque parfait de bivalence croisière/course à des prix encore accessibles, pouvant aller très loin, rapidement même par petit temps et se manier sans fatigue. […] L’Armagnac répond en outre à la plupart des exigences des clubs de voile […] avec la possibilité de loger en école six personnes. L’Armagnac : un H.L.M. de course dont l’architecte peut être fier. » (Nautisme, décembre 1966).

RAKI changea de propriétaire à plusieurs reprises, continua de naviguer quelques années en Atlantique avant d’être basé en Méditerranée dans les années 1980. Il passa même plusieurs années au sec dont une à Lyon et fut débaptisé.

Nous l’avons découvert et acheté à Port st Louis du Rhône en 1999. Un long convoyage de Marseille à Pontrieux via Ouessant, l’Angleterre et la Seine permit de ramener RAKI dans des eaux plus froides.

En 5 ans, le bateau a été rénové entièrement, partiellement reconstruit et rééquipé : accastillage et manœuvres en 2001-2002 ; hublots, boulons de quille et voiles en 2002-2003 pont et rouf reconstruits entièrement au chantier Klas Stelleman à Paimpol la même année ; cockpit reconstruit en 2003-2004 au chantier Bois Courbe à Nantes et nouveau safran en 2004-2005.

Nous l’avons enfin entièrement rééquipé durant les 4 dernières années (voiles, électronique, moteur, équipement de sécurité, coussins, etc.). Le bateau est actuellement basé à Nantes où il hiverne au sec 8 mois par an au chantier Bois Courbe de Trentemoult. Le reste du temps, le bateau est en migration constante et navigue une cinquantaine de jours chaque saison. Ses navigations alternent entre croisière et régate.

Une nouvelle page de l’histoire de Raki se tourne avec notre périple en famille en Méditerranée.

                                                               Nantes, le 11 octobre 2009

Plus d'infos sur le site de l'association des propriétaires et amateurs d'Armagnac :

http://pagesperso-orange.fr/armagna...