0202203_250.jpg Le choix du pilote fut difficile mais c'est fait. Nous avons renoncé à installer un pilote Simrad sophistiqué et puissant à cause du prix et des complications d'installation car c'est un peu volumineux pour un Armagnac. Nous avons opté pour un pilote Raymarine couplé à une girouette-anémomètre. L'interface seatalk permet en effet d'utiliser le pilote en mode vent aussi bien qu'en mode compas. A présent nous lui cherchons un surnom en tant que cinquième équipier.