Gustave_dort_en_mer.JPGLisbonne-Lagos. 150 milles nautiques en 27 heures. La baie de Setubal et Sines qui va du cap Espichel au cap St Vincent a ce quelque chose d'interminable qui colle à la baie d'Audierne pour ceux qui ont déjà pratiqué. Seule différence, c'est 3 fois plus long que la baie d'Audierne ! Heureusement, nous avons eu du vent toute la nuit (15 à 20 noeuds) et Raki marchait vite. Le vent est tombé ce matin en approchant du cap St Vincent. Mais la houle restait forte si bien que la manip' de moteur a failli tourner à la catastrophe : dans un coup de roulis, les 4 ergots sont sortis des rails et je me suis retrouvé avec le moteur pendouillant à bout de bras au dessus de l'eau. Amélie m'a aidé à le ramener à bord et nous avons pu le remettre à poste en visant bien entre deux vagues pour ne pas perdre l'équilibre. Il y en a un que ce genre d'aventure n'émeut pas outre mesure et qui a choisi ce moment pour se rendormir. Nous sommes arrivés en début d'après-midi à Lagos (près de Portimao) et nous apprêtons à reprendre la mer demain dans l'après-midi. Prochaine étape indéterminée. Peut-être l'Andalousie. Cela va nous faire bizarre de voir la longitude ouest diminuer après avoir continuellement augmenté pendant près d'un mois.