1Melilla.JPGPeu de nouvelles depuis une semaine ? C’est que les connexions wifi sont rares sur le littoral marocain. Et puis nous avons navigué tous les jours ce qui ne nous a pas laissé le temps de partir en quête de cybercafés. Nous comptions un peu sur notre balise Dolink pour indiquer notre position à ceux qui nous suivent, même si celle-ci donne des signes de faiblesse puisqu’elle ne communique pas toujours les positions attendues. En théorie, elle donne une position toutes les 24 heures lorsque nous sommes à l’arrêt et une position toutes les 4 heures lorsque nous sommes en route. En pratique c’est tout autre chose puisqu’elle a même mangé une de nos escales vendredi dernier à M’Diq. Mais enfin nous nous en contentons et nous apprécions de pouvoir donner une idée de notre itinéraire grâce à ce mouchard. Aujourd'hui nous avons fait le déplacement jusqu'à un cybercafé et vous trouverez ci-dessous de nouveaux billets dans l’ordre chronologique des escales : M’Diq, El Jebha, Al Hoceima. Nous sommes actuellement à Melilla (encore une enclave espagnole) à moins de 40 milles de l’Algérie. L’équipage est en pleine forme et a le toupet de se plaindre de la chaleur. Mais Léonie se rafraîchit sur le ponton avec le jet d'eau. Nous nous apprêtons à dire au revoir à l’Espagne pour la 4ème fois (déjà nous l’avions fait avant le Portugal en quittant Baiona, puis avant Tanger en quittant Cadix, et avant M’diq en quittant Ceuta). Nous projetons de faire escale à Saïdia demain et d'entrer en Algérie jeudi ou vendredi. Nous nous sommes organisés pour collecter le plus d’informations possibles sur les ports algériens. Notre cartographie électronique présente des limites auxquelles nous nous attendions d’ailleurs. Beaucoup de détails manquent et certains ports n'existent même pas selon Garmin et Bluechart. Heureusement nous avons quelques cartes papier que décidément rien ne remplace.