DSC03892.JPGPantelleria est une île battue par les vents, isolée au milieu de nulle part. Nous nous apprêtons à partir dès que le vent et la mer se seront calmés, demain matin selon la météo italienne. Nous sommes donc surpris, depuis la terrasse du café où nous sirotons un jus de fruit, de voir un voilier entrer dans le port. Peut-être a-t-il été mal informé sur les conditions météo. Le vent a un peu molli certes, mais la mer est toujours très formée. Nous rencontrons l’équipage sur le quai en rentrant à bord en fin d’après midi. Nous commençons un brin de causette quand tout à coup arrive le skipper dont nous reconnaissons immédiatement la silhouette, celle de Jean-Luc Van Den Heede, quintuple tourdumondiste et tenant du titre depuis 2004, du "Global Challenge", le record du tour du monde en solitaire à l'envers réalisé contre vents et courants. Nous comprenons mieux la tranquillité d’esprit de l’équipage qui était simplement allé mouiller à Cale di levante pour découvrir l’île. Le soir nous nous retrouvons dans la pizzeria la plus courue de Pantelleria et le lendemain matin, nous organisons une séance photo sur le pont du 52 pieds. Sur la photo ci-dessus, on peut voir dans ses yeux que Gustave a déjà emprunté un peu de la féroce détermination du champion. Léonie est ensuite invitée à faire la visite « d’un grand bateau » où elle repère trois cabinets de toilettes ! Nous appareillons enfin vers 10h00 à trois bateaux avec Sailaway, le beau bateau en acier de Kevin et Ann. Le 52 pieds de VDH va de nouveau explorer les petits mouillages de l’autre côté de l’île alors que nos amis anglais et nous mettons le cap sur Malte. Après une heure de navigation de conserve dans les petits airs, nous abattons un peu et envoyons le spi. Rapide vacation VHF pour se dire au revoir avec Jean Luc Van Den Heede et pour se donner rendez-vous à Nantes fin août pour le retour de Raki puis nous voyons son bateau disparaître derrière l’île.