IMG_0407.JPGKalimera. Nous sommes arrivés dimanche matin chez les Gréciens, dixit Léonie qui de toutes façons préfère parler anglais désormais . Premier pas sur le continent européen depuis bientôt trois mois. Nous avons avalé les 360 milles de Malte à Katakolon en 68 heures (3 nuits et 3 petits jours). L'équivalent de deux Transmanches en double, n'est-ce pas Claude ? Un tiers sous inter et grand-voile à un ris, un tiers sous spi et un tiers au moteur dans les petits airs de la dernière nuit. Les îles de Céphalonie et de Zante étaient visibles dès samedi soir alors qu'elles étaient encore à 50 milles. Les enfants ont très bien supporté la traversée. Gustave en a profité pour s'exercer à de nouvelles vocalises en ta-ta-ta-ta, de préférence au moment où l'un d'entre nous descendait dans le carré pour récupérer un peu. Et Léonie, un peu malade après la première nuit, a été très vite davantage préoccupée de savoir quand tomberait sa première dent que quand on arriverait. Sous une lune très lumineuse la nuit et avec une chaleur croissante de jour en jour, nous avons croisé beaucoup de cargos qui faisaient cap sur le sud du Péloponnèse ou sur la mer Adriatique - les marins de quart la nuit s'amusaient à faire des blagues et des imitations sur le 16 -, un voilier en route pour la Sicile et quelques dauphins le deuxième matin. Au programme à présent, virée à Olympie, Sparte et Mistra par la terre puis le tour du Péloponnèse à la voile par Methoni, Kalamata et le cap Malée en espérant que nous ne finirons pas chez les Lotophages qui pourraient nous faire oublier le chemin du retour. Nous remonterons ensuite vers Hydra, Egine et Athènes avant de commencer notre route vers l'ouest par le canal de Corinthe et Ithaque, l'île d'Ulysse dont Homère - que Léonie apprécie beaucoup dans les Simpsons - a rapporté les errements. Nous ferons peut-être un petit arrêt à Nikopolis où Octave à mis la pâtée à Antoine (Octave à qui Gustave a emprunté un peu de son Auguste). Puis de Corfou nous traverserons le sud de l'Adriatique pour rejoindre le pays de Monica Bellucci dont nous venons d'apprendre qu'elle a mis au monde une petite Léonie. Mais avant tout cela nous attendons une souris cette nuit. Elle trouvera sous l'oreiller de Léonie une dent de lait et une lettre (en grécien évidemment) pour lui demander de ne pas emporter la dent car Léonie tient beaucoup à la conserver.