Leonie_et_ses_cousins.jpgJ'ai connu des paysages
Et des soleils merveilleux
Au cours de lointains voyages
Tout là-bas sous d'autres cieux

La chanson de Trenet (version Rachid Taha bien sûr) nous trotte dans la tête. Nous sommes arrivés sur le continent jeudi soir. Raki est amarré dans le port de la Rague, près du cap d’Antibes. C’est un peu comme la Madrague mais en moins fou. Cela fait bizarre de retrouver nos repères hexagonaux. Nous avons l'impression que la grande aventure se termine et que commence une petite croisière estivale. Pourtant le vent souffle fort dans le Midi et la mer est formée comme cela a pu arriver parfois dans les contrées lointaines que nous avons abordées au cours des 6 derniers mois. Nous en venons à penser que le plaisancier du dimanche de la côte d'Azur a quelque chose d'un aventurier lui aussi. Nous avons pris le parti d'attendre que le Mistral mollisse un peu autour de Marseille pour reprendre notre route vers l’ouest sans doute à partir de demain mercredi. Nous en avons profité pour retrouver les premières têtes connues. Léonie a ainsi pu passer un peu de temps avec ses cousins en vacances à Vence (photo). Et puisque nous avions quelques jours devant nous, nous avons continué notre tour des capitales : après Lisbonne, Alger, La Valette, Athènes et Rome, nous avons fait un crochet par Paris pour vérifier que la tour Eiffel était toujours à sa place. C'est que nous avions entendu la rumeur gronder jusqu’en pleine mer d’une France qui en voit des Woerth et des pas mures depuis quelques semaines. D'ailleurs nous avons hâte d'honorer les rendez-vous des mobilisations de septembre. Nous aurons même de l'avance car nous venons de décider de rentrer un jour plus tôt pour retrouver tous ceux qui sont de mariage le samedi et pour que la fanfare, indisponible le 28 août, fasse résonner les vieux immeubles du quai de la Fosse. Nous rentrerons donc à Nantes le vendredi 27 août à 18h00. Qu'on se le dise !